Perspectives technologiques

Vous avez sans doute constaté l’évolution rapide des technologies informatiques. Cette révolution électronique ouvre la voie à de nombreuses occasions de placement.

  • Selon la loi de Moore, le nombre de transistors sur une puce informatique de toute taille double environ tous les 24 mois. 
  • La loi de Bell s’appuie sur la loi de Moore et stipule que chaque décennie, des ordinateurs de plus petite taille seront créés à un prix moindre et deviendront plus populaires que leurs prédécesseurs.
  • Nous pouvons remplacer les appareils gigantesques et dispendieux par des téléphones intelligents plus abordables et faciles à transporter. 
  • Apple a lancé le iPhone il y a plus de 12 ans. L’avenir appartient désormais à l’Internet des objets (IdO) et à l’Intelligence artificielle (IA).
  • L’IdO consiste à étendre la puissance et la connectivité informatiques à une gamme d’objets auparavant isolés et inanimés, comme des systèmes de sécurité et des haut-parleurs.
  • D’ici 2020, 20,4 milliards d’appareils IdO seront utilisés à l’échelle mondiale.
  • L’intelligence artificielle (IA) désigne la capacité d’un système informatique à effectuer des tâches normalement effectuées par des humains (p. ex., contenu recommandé par Netflix en fonction de votre historique).
  • Au cours des 10 prochaines années, votre voiture deviendra votre ordinateur personnel de pointe. D’ici 2040, 90 % des nouvelles voitures bénéficieront d’une connexion.
  • Des puces informatiques sont utilisées dans le cadre de l’IdO et l’IA et les données sont stockées dans des systèmes infonuagiques. 
  • Davantage de données seront créées au cours des deux prochaines années que durant toute l’histoire de l’humanité. 
  • Il est évident que le secteur technologique présente de nombreuses occasions de placement.
  • La société crée des portefeuilles qui tirent parti du secteur de l’IdO/IA sans prendre en charge un risque excessif sur le plan de la valorisation.

Découvrez comment Letko Brosseau peut vous offrir un accès à cet univers de possibilités!

L’évolution constante des ordinateurs personnels et autres gadgets électroniques variés n’est pas simplement une question de marketing ou de rentabilité. Selon la loi de Moore (formulée en 1965 par le cofondateur d’Intel, Gordon Moore), bien connue au sein du secteur des technologies, le nombre de transistors sur une puce informatique de toute taille double environ tous les 24 mois. La loi de Bell (formulée par l’ingénieur électrique Gordon Bell en 1972) s’appuie sur la loi de Moore et stipule que chaque décennie, des ordinateurs de plus petite taille seront créés à un prix moindre et deviendront plus populaires que leurs prédécesseurs.

« Cela signifie qu’au cours des 50 dernières années, nous avons graduellement troqué nos ordinateurs gigantesques, énergivores et dispendieux pour des ordinateurs plus petits, puissants et abordables — des téléphones intelligents que nous pouvons transporter en tout temps », explique Allan Cyril, diplômé en génie mécanique de l’Université McGill et titulaire d’une maîtrise en économie financière de HEC. Il occupe le poste d’analyste depuis 2014 au sein de Letko, Brosseau & Associés. « Chaque nouvelle génération d’ordinateurs a révolutionné la société et a également entraîné la création ou la fermeture d’entreprises. »

Alors que les téléphones intelligents sont sur le marché depuis plus d’une décennie (Apple a lancé le iPhone en 2007), l’avenir laisse place à l’innovation technologique.

L’Internet des objets (IdO) et l’intelligence artificielle (IA)

L’IdO consiste à étendre la puissance et la connectivité informatiques à une gamme d’objets auparavant isolés et inanimés. Les systèmes de sécurité ou les haut-parleurs intelligents comme Alexa sont des exemples connus. Grâce à divers capteurs qui recueillent et transmettent des données à distance, cette technologie peut également être utilisée dans les secteurs des industries et des infrastructures. « Par exemple, un ingénieur civil peut s’informer sur l’état actuel d’un pont et déterminer l’entretien et les réparations nécessaires à distance, sans procéder à une inspection sur place », indique M. Cyril. « Nul besoin de consulter un opérateur pour déterminer la cause d’une interruption de production. »

La société mondiale de recherche et de conseil Gartner estime qu’il y aura 20,4 milliards d’appareils IdO d’ici 2020 à l’échelle mondiale. Diverses autres sources — y compris Business Wire, Markets and Markets et Business Insider — prévoient que le secteur mondial de l’automobile IdO représentera 104,2 G$ US d’ici 2023 (alors que 90 % des nouvelles voitures disposeront d’une connexion d’ici 2040), contre 158 G$ US pour le secteur mondial de la santé IdO (d’ici 2022) et 58,7 G$ US pour le secteur de la maison intelligente d’ici 2020.

L’IA (étroitement liée à l’IdO) désigne la capacité d’un système informatique à effectuer des tâches normalement effectuées par des humains. « L’apprentissage machine » est possible grâce au fort volume de données IdO recueillies et analysées. Si vous êtes un utilisateur de Netflix, vous avez sans doute constaté que des films, des séries ou des comédies vous sont recommandés en fonction de votre historique. Cela est possible grâce à l’IA.

L’utilisation de l’IdO et de l’IA dans le secteur automobile est particulièrement intéressante. Votre voiture pourrait devenir votre ordinateur personnel de pointe au cours des 10 prochaines années. « Certaines voitures haut de gamme disposent déjà d’une fonction de freinage automatique et d’un régulateur de vitesse adaptatif », indique M. Cyril. « Le processus d’automatisation se poursuivra. L’arrivée des voitures autonomes compromettra le secteur des taxis et des camions. » De plus, les préoccupations liées aux changements climatiques favorisent le virage vers l’électrification et augmenteront également la demande de semi-conducteurs de puissance.

Semi-conducteurs, connectivité et « nuage »

« Lorsque nous parlons de semi-conducteurs, nous faisons référence aux circuits intégrés — c’est-à-dire aux puces contenues dans les appareils électroniques », explique M. Cyril. « Ils permettent notamment de recueillir des données ou d’exécuter des opérations liées à ces données. Une vaste gamme de semi-conducteurs joue un rôle essentiel dans notre quotidien. Ce sous-secteur représente 360 milliards de dollars américains, et fait partie du secteur électronique, qui se chiffre à 3 billions de dollars américains. »

La connectivité est essentielle : les appareils IdO sont connectés par WiFi, Bluetooth (ou l’équivalent) ou les réseaux cellulaires. Les connexions passent par trois étapes : un signal se déplace au moyen d’une antenne; des puces analogiques traitent le signal; et le signal est ensuite acheminé à une puce logique (un module de connectivité ou un modem à bande de base). Par conséquent, alors que les appareils IdO sont de plus en plus nombreux à l’échelle mondiale, les fabricants des diverses composantes de ces appareils devraient bénéficier d’une hausse de la demande.

Du côté de l’IA, l’apprentissage machine est uniquement possible grâce à un fort volume de données conservées dans des systèmes infonuagiques. Les sociétés qui intègrent ces technologies devraient donc progresser. En fait, les données conservées dans des centres de données passeront d’un peu plus de 20 000 exaoctets en 2018 à plus de 50 000 exaoctets au cours des deux prochaines années (selon EE Times). Davantage de données seront créées au cours des deux prochaines années que durant toute l’histoire de l’humanité.

Finalement, alors que les technologies interactives se multiplient, les sociétés intégrant des technologies liées aux interfaces (p. ex., écran tactile/assistant vocal) devraient également prospérer.

Vétérans et nouveaux joueurs

Il est évident que le secteur technologique présente de nombreuses occasions de placement. Alors que de nombreux investisseurs sont attirés par les nouvelles entreprises de pointe, malgré leur surévaluation, nous privilégions les sociétés bien établies et sous-évaluées, comme Intel, Qualcomm et Samsung. Certaines personnes croient que ces sociétés ne feront pas partie de la future vague technologique.

« Par exemple, nous croyons qu’Intel est bien positionnée pour lancer de nouveaux types de puces adaptées aux besoins technologiques de plus en plus complexes », indique M. Cyril, même si certaines personnes considèrent cette société comme dépassée.

« Nous conservons des positions dans des sociétés jouissant d’une exposition au marché des téléphones intelligents. Nous sommes conscients de la stagnation et du ralentissement graduel de ce secteur. Nous croyons toutefois que ces géants du secteur des communications sans fil seront en mesure de créer de nouvelles technologies essentielles et sont donc bien positionnés en vue d’une transition vers l’IdO et l’IA. Certaines de ces sociétés tirent déjà 30 % de leurs revenus de ce nouveau secteur. »
Le mot clé est « certaines ». « Vous devez repérer les sociétés sous-évaluées qui sont exposées à ces nouvelles technologies », explique M. Cyril. « Vous ne pouvez pas faire un choix aléatoire, parce que certains vétérans ne parviendront pas à assurer leur rentabilité. Nous investissons dans des sociétés ayant un certain potentiel pour créer un portefeuille de semi-conducteurs qui tirera parti de l’IdO/IA moyennant un risque de valorisation relativement faible. »

La philosophie de placement de Letko Brosseau est fondée sur les piliers suivants : la recherche fondamentale, la sensibilité au prix, l’horizon de placement à long terme, l’intégration des facteurs ESG (environnementaux, sociaux et liés à la gouvernance), les perspectives internationales et les placements sur les marchés publics. Notre réussite au cours des 30 dernières années repose essentiellement sur le respect de ces principes. Nous croyons qu’il existe plusieurs façons d’investir dans le secteur technologique et de tirer parti de sa croissance tout en conservant nos valeurs. Découvrez comment Letko Brosseau peut vous offrir un accès à cet univers de possibilités!

Le présent article a été préparé par Letko, Brosseau & Associés Inc. à titre indicatif seulement et ne vise pas à fournir des conseils d’ordre comptable, juridique ou fiscal ou des recommandations en matière de placement, et ne doit pas être utilisé comme tel. Lorsque les renseignements contenus dans le présent document proviennent ou sont dérivés de sources externes, les sources dont ils proviennent sont considérées comme étant fiables, mais la société n’en a pas effectué une vérification indépendante. Les opinions ou estimations contenues dans le présent rapport constituent notre jugement à cette date et sont sujettes à changement sans préavis. Le présent article contient certaines déclarations prospectives qui reflètent nos attentes actuelles ou prévisions quant aux conditions de l’économie et du marché. De par leur nature, les énoncés prospectifs sont assujettis, entre autres, à des risques, des incertitudes et des hypothèses jugés appropriés dans les circonstances pouvant faire en sorte que les événements ou résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés dans, ou sous-entendus par, lesdits énoncés. Ces énoncés peuvent aussi constituer l’expression d’opinions qui revêtent un caractère spéculatif et ne doivent pas être considérés comme des exposés de faits.