Honoraires de gestion

0,825%

sur le premier
1 000 000 $ d’actifs sous gestion

0,50%

sur le prochain
2 000 000 $

0,25%

sur le solde

Nous n’offrons pas d’entente d’honoraires basés sur la performance.

Nos frais de gestion trimestriels sont typiquement payables à l’avance selon la valeur au marché des actifs au début du trimestre. Ceux-ci sont prélevés directement au portefeuille.

Le client est responsable du paiement des commissions des courtiers et des honoraires des gardiens de valeur. Nous exécutons nos transactions en grands blocs auprès de courtiers institutionnels et comme nos taux de roulement sont bas, les frais de courtage le sont également.

Le client n'encourt, pour nos services, aucun autre coût que ceux de nos frais de gestion, des commissions des courtiers et des frais de garde des valeurs.

Rien de mieux que l’équilibre.
Parlons-en.

Indépendante depuis 32 ans, Letko Brosseau a généré une surperformance à long terme pour ses clients en investissant au Canada et partout dans le monde.

Pas de placements alternatifs.
Pas de vérité alternative.

Une recette simple :

  • Faible coût
  • Positions longues uniquement
  • Pas d’effet de levier
  • Sociétés ouvertes uniquement
  • Recherche fondamentale
  • Équipe chevronnée
Rien de mieux que l’équilibre.

Rendements
du composite
équilibré global :

11,3

%

de rendement annualisé sur plus de 32 ans

3,5

%

de surperformance annualisée par rapport à l’indice

Les rendements indiqués ci-dessus sont les rendements annualisés en dollars canadiens, avant déduction des frais, du composite équilibré global (axé sur le Canada) de Letko Brosseau du 1er janvier 1988 au 31 décembre 2019. Ce composite de 11,3 milliards de dollars inclut tous les mandats de gestion discrétionnaire de portefeuilles équilibrés privilégiant les actions canadiennes et dont les cibles de répartition de l’actif sont de 30 à 70 % en titres à revenu fixe et de 30 à 70 % en actions mondiales. L’indice de référence est 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement total des obligations universelles FTSE Canada, 20 % l’indice de rendement total plafonné composé S&P/TSX et 35 % l’indice de rendement total net MSCI tous les pays du monde. Du 1er juin 2007 au 31 décembre 2017, l’indice de référence était 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement total des obligations universelles FTSE Canada, 20 % l’indice de rendement total plafonné composé S&P/TSX et 35 % l’indice de rendement total net MSCI monde. Du 1er janvier 2001 au 31 mai 2007, l’indice de référence était 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement des obligations universelles FTSE Canada, 30 % l’indice de rendement total plafonné composé S&P/TSX et 25 % l’indice de rendement total net MSCI monde. Du 1er janvier 1988 au 31 décembre 2000, l’indice de référence était 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement total des obligations universelles FTSE Canada, 35 % l’indice de rendement total composé TSE 300 rajusté pour plafonner à 10% le poids de tout groupe d’actions inclus dans l’indice, et 20 % l’indice de rendement total net MSCI monde. Les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs.

La valeur ajoutée représente le rendement excédentaire du composite équilibré global (axé sur le Canada) par rapport à l’indice de référence du 1er janvier 1988 au 31 décembre 2019.

* L’univers comparatif est l’univers des régimes de retraite canadiens à prestations déterminées de RBC Services aux investisseurs et de trésorerie, au 31 décembre 2019.