Services aux Autochtones

Depuis 2004, LBA a l’honneur de répondre aux besoins uniques en matière de placement des Premières Nations, des Inuits et de la Nation métisse. Notre actif géré au sein des communautés et des organismes autochtones canadiens s’élève à environ 350 millions de dollars.

Nous savons que la gestion prudente et efficace des actifs d’une fiducie aura un impact direct sur la prospérité sociale et économique des membres de ces communautés aujourd’hui, et qu’elle permettra aussi de bâtir un patrimoine afin de préserver le bien-être des générations futures.

LBA est fière d’appuyer des organismes qui s’engagent à respecter les normes les plus élevées en matière de finance, d’investissement, de gestion et de leadership. LBA est membre de NATOA (National Aboriginal Trust Officers Association) et d’AFOA (Aboriginal Financial Officers Association of Canada).

Renforcement des capacités :  
 
Nous nous engageons à renforcer la capacité des communautés autochtones sur le plan financier et nous avons organisé de nombreux ateliers sur divers sujets, notamment :

  • les principes directeurs en matière de placement
  • les catégories d’actif et les stratégies de répartition de l’actif
  • les tendances macroéconomiques et les marchés financiers
  • les frais liés aux placements

Ces documents éducatifs sont disponibles sur demande.
 
Les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont pleinement intégrés dans notre approche en matière de placement. Nous offrons des fonds sensibles à des facteurs ESG précis et nous sommes ouverts à répondre aux besoins uniques de votre communauté.

Équipe de services d’investissement

Nous comprenons que chaque communauté autochtone a des besoins d’investissement uniques.

Notre équipe de services d’investissement dévouée travaille en étroite collaboration avec les fiduciaires et les représentants élus des communautés pour mieux comprendre leurs priorités et leurs objectifs.

Nous vous invitons à communiquer avec Andrew Davis pour vous renseigner sur le soutien que nous pouvons offrir à votre communauté. Andrew a occupé différents rôles dans le secteur de l’investissement, incluant ceux de gestionnaire de placements pour une fiducie autochtone et, depuis deux ans, de spécialiste des relations avec la clientèle au sein de LBA. Aider les membres des communautés autochtones à atteindre leurs objectifs de placement lui tient à cœur.

Apprenez-en plus sur comment nous pouvons aider votre communauté ou organisation à atteindre ses objectifs uniques.

Andrew Davis, CPA, CA, CFA
587-350-1710
1-800-307-8557
[email protected]

Rien de mieux que l’équilibre.
Parlons-en.

Indépendante depuis 32 ans, Letko Brosseau a généré une surperformance à long terme pour ses clients en investissant au Canada et partout dans le monde.

Pas de placements alternatifs.
Pas de vérité alternative.

Une recette simple :

  • Faible coût
  • Positions longues uniquement
  • Pas d’effet de levier
  • Sociétés ouvertes uniquement
  • Recherche fondamentale
  • Équipe chevronnée
Rien de mieux que l’équilibre.

Rendements
du composite
équilibré global :

11,3

%

de rendement annualisé sur plus de 32 ans

3,5

%

de surperformance annualisée par rapport à l’indice

Les rendements indiqués ci-dessus sont les rendements annualisés en dollars canadiens, avant déduction des frais, du composite équilibré global (axé sur le Canada) de Letko Brosseau du 1er janvier 1988 au 31 décembre 2019. Ce composite de 11,3 milliards de dollars inclut tous les mandats de gestion discrétionnaire de portefeuilles équilibrés privilégiant les actions canadiennes et dont les cibles de répartition de l’actif sont de 30 à 70 % en titres à revenu fixe et de 30 à 70 % en actions mondiales. L’indice de référence est 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement total des obligations universelles FTSE Canada, 20 % l’indice de rendement total plafonné composé S&P/TSX et 35 % l’indice de rendement total net MSCI tous les pays du monde. Du 1er juin 2007 au 31 décembre 2017, l’indice de référence était 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement total des obligations universelles FTSE Canada, 20 % l’indice de rendement total plafonné composé S&P/TSX et 35 % l’indice de rendement total net MSCI monde. Du 1er janvier 2001 au 31 mai 2007, l’indice de référence était 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement des obligations universelles FTSE Canada, 30 % l’indice de rendement total plafonné composé S&P/TSX et 25 % l’indice de rendement total net MSCI monde. Du 1er janvier 1988 au 31 décembre 2000, l’indice de référence était 5 % l’indice de rendement total des Bons du Trésor à 91 jours FTSE Canada, 40 % l’indice de rendement total des obligations universelles FTSE Canada, 35 % l’indice de rendement total composé TSE 300 rajusté pour plafonner à 10% le poids de tout groupe d’actions inclus dans l’indice, et 20 % l’indice de rendement total net MSCI monde. Les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs.

La valeur ajoutée représente le rendement excédentaire du composite équilibré global (axé sur le Canada) par rapport à l’indice de référence du 1er janvier 1988 au 31 décembre 2019.

* L’univers comparatif est l’univers des régimes de retraite canadiens à prestations déterminées de RBC Services aux investisseurs et de trésorerie, au 31 décembre 2019.